Modele d`un pv

Le courant de saturation inverse de la diode est censé varier avec la température selon l`expression: le contenu de cette page a été soumis par Matthew Boyd (NIST) et Clifford Hansen (Sandia) où et sont le courant et la tension, respectivement, du module ou un tableau. Il convient de prendre soin lors de l`implémentation des paramètres du modèle, car ils sont applicables à une cellule, un module ou un tableau. Les paramètres des modules ou des tableaux sont strictement utilisés avec l`équation de diode unique, qui est la forme la plus couramment implémentée. Dans certaines implémentations (p. ex. de Soto et coll., 2006), la tension thermique, le facteur d`idéalité des diodes et le nombre de cellules en série sont combinés en une seule variable appelée facteur d`idéalité modifiée: les modèles de modules de circuit équivalents suivants sont décrits. Ces modèles ont été proposés avec différents ensembles d`équations auxiliaires qui décrivent comment les paramètres primaires de l`équation de diode unique changent avec la température de la cellule et l`irradiance. Les modèles de module, ou ceux avec des paramètres applicables à un module à l`aide, sont examinés ici au lieu de ceux pour les cellules ou les tableaux, car les modèles de modules sont les modèles de performance de base utilisés pour la modélisation des tableaux dans les packages de logiciels de modélisation PV. Pour un module photovoltaïque ou une matrice comprenant des cellules en série, et en supposant que toutes les cellules sont identiques et sous l`irradiance et la température uniformes et égales (c.-à-d., génèrent le courant et la tension égaux), et l`équation de diode unique pour un module ou un tableau devient (Tian, 2012): ici, représente le courant généré par la lumière dans la cellule, représente le courant dépendant de la tension perdu pour la recombinaison, et représente le courant perdu en raison de résistances shunt. Dans ce modèle de diode unique, est modélisé à l`aide de l`équation de Shockley pour une diode idéale: où est le facteur d`idéalité de la diode (sans unité, généralement entre 1 et 2 pour une seule cellule de jonction), est le courant de saturation, et est la tension thermique donnée par: le gouvernant équation pour ce circuit équivalent est formulée en utilisant la loi actuelle de Kirchoff pour le courant: I = IPH-IO [exp (q · (V + I · RS)/(NCS · Gamma · k · TC))-1]-(V + I · RS)/RSH le photocourant varie avec l`irradiance et la température. Le modèle à une diode suppose qu`il est parfaitement proportionnel à l`irradiance. L`expression principale décrivant le modèle général de «une diode» est écrite comme: le modèle a été développé principalement pour une seule cellule.

Sa généralisation à l`ensemble du module implique que toutes les cellules sont considérées comme rigoureusement identiques. où est la constante de Boltzmann et est la charge élémentaire. où G et Gref = irradiance efficace et de référence [W/m ²]. Gamma = facteur de qualité de la diode, normalement entre 1 et 2 IO = IO REF (TC/TC Ref) 3 · exp [(q · EGap/gamma · k) · (1/TC Ref-1/TC)] Les cinq paramètres de cette équation sont primaires à tous les modèles de circuit à diode équivalente: ce modèle est bien adapté pour la description des modules si-cristallins, mais a besoin de quelques adaptations pour reproduire le comportement du module de technologie de film mince. Nous avons observé que la technologie CIS obéit assez bien à ce modèle standard. L`écriture du courant shunt et la combinaison de cette équation et des équations ci-dessus se traduit par la formule complète pour le modèle de diode unique: ID = courant de diode, est le produit IO · [exp ()-1]. IPH = (G/Gref) · [IPH Ref + muISC (TC-TC Ref)] Par conséquent, pour toute condition, l`IPH sera déterminé en ce qui concerne les valeurs données pour les conditions de référence (Gref, Tref): pour décrire l`exploitation d`un module PV, nous utilisons le modèle simple «une diode» de Shockley (principalement conçu pour une seule cellule), décrit, par exemple, dans Beckman et al. Ce modèle est basé sur le circuit équivalent suivant pour décriminage d`un cvell PV: les modèles de circuits équivalents définissent l`intégralité de la courbe I-V d`une cellule, d`un module ou d`un tableau comme une fonction continue pour un ensemble donné de conditions de fonctionnement. Un modèle de circuit équivalent de base en usage commun est le modèle de diode unique, qui est dérivé de principes physiques (par exemple, Gray, 2011) et représenté par le circuit suivant pour une seule cellule solaire: un modèle plus sophistiqué, impliquant 2 diodes différentes, est parfois proposé pour la modélisation très précise d`une seule cellule.

Comments are closed.